accès pro
en fr

Les comédiens

Isabelle Mouchard

Au théâtre, elle a travaillé avec Hubert Colas (Stop ou Tout est bruit pour qui a peur de Hubert Colas, Le Livre d’or de Jan de Hubert Colas, Face au Mur de Martin Crimp, Hamlet de Shakespeare, sans faim... (2) de Hubert Colas, ainsi que des lectures et mises en espace, entre autres : 12 Soeurs slovaques de Sonia Chiambretto, Dramuscules de Thomas Bernhard, Guerre de Rainald Goetz, La Brûlure d’Hubert Colas, Lettre à M. le Directeur du centre canin portuaire de Liliane Giraudon) ; avec Frédéric Mauvignier (Calibre 38 de Frédéric Mauvignier, Au fait de Peter Sotos, La Famélique famille de Lola Arias ; avec Magalie Mougel Ce que Suzy mesure mis en scène par Julie Fonroget ; avec Mathieu Montanier (Primo Amore de Letizia Russo) ; avec Julien Travaillé (La prisonnière espagnole de Julien Travaillé) ; avec Pierre Laneyrie et Thierry Raynaud (Une Petite randonnée [P.R] de Sonia Chiambretto) ; avec Mireille Herbstmeyer (Le Pays lointain de Jean-Luc Lagarce) ; avec Rodrigo Garcia (Un nid douillet - performance) et avec Eva Jacobi (Rouge et Césaret Les Ateliers pathologiques).
Elle a co-mis en scène avec Pierre Laneyrie Importe qui autour des écrits d’Alberto Giacometti avec l’ERAC à la fondation Maeght.
Elle a été assistante à la mise en scène et sur le travail corporel sur sans faim d’Hubert Colas et Purifiés de Sarah Kane, mis en scène par Hubert Colas, Comment Wang Fô fut sauvé de Marguerite Yourcenar, mis en scène par Laurence Janner (théâtre pour enfants) ainsi que pour différents ateliers d’écoles dirigés par Hubert Colas, pour le TNS, l’ERAC, le TNB et la Mac de Créteil.
A la radio, elle a participé à différents projets : Nouit de Thomac Clerc (dirigé par Hubert Colas), réalisation Blandine Masson pour France Culture, ACR d’Olivier Martineau pour France Culture, Biogres de Liliane Giraudon pour France Culture, Jeff Koons de Rainald Goetz, dirigé par Hubert Colas, réalisation Marguerite Gateau pour France Culture.
Dans le domaine de la danse, elle a créé avec le compositeur Zidane Boussouf le collectif « Juste Derrière Pierre ».
Elle a mis en scène et chorégraphié À chacun la sienne ou schizophrénie ma sœur (1999) et Mes hommages dommages (2000).

Thierry Raynaud

Acteur de Diphtong Cie depuis 1992, Thierry Raynaud a travaillé avec Hubert Colas sur : Visages, La Brûlure, La Croix des oiseaux, Traces ou Semence(s) au Père, sans faim puis sans faim & sans faim 2..., textes d’Hubert Colas, Mariage de Witold Gombrowicz, Nouvelle Vague et La Fin de l’amour de Christine Angot, 4.48 Psychose et Purifiés de Sarah Kane, Comment cela est-il arrivé ? de Joris Lacoste, Extaciones d’Eduardo Calla, créé en Bolivie, Face au mur de Martin Crimp, Jupiter de Thomas Jonigk. Toujours sous la direction d’Hubert Colas, il était Hamlet dans la pièce éponyme créée en 2005.
Il a aussi travaillé avec Pierre Laneyrie (Phèdre de Sénèque), Franck Dimech (Les Orphelins de Jean - Luc Lagarce et Têtes éventrées dans une poubelle pendant l’éclipse du soleil - création collective), Mathieu Cipriani (sur des textes de Pierre Guyotat), Alain Béhar (Manque de Sarah Kane), Lola Arias (Rêve avec revolver de Lola Arias), Émilie Rousset (Santiago High Tech de Cristian Soto et Welkom John d’Émilie Rousset), Mirabelle Rousseau (Si ce monde vous déplaît, vous devriez en voir quelques autres de Philip K. Dick) et Mohamed El Khatib (A l’abri de rien de Mohamed El Khatib). Il a participé aux chantiers d’Andreï Serban et de Claude Régy organisés par l’Académie Expérimentale des Théâtres et aux ateliers d’Alain Gautré et de Sumako Koseki.
À la radio, pour France Culture, il a participé à l’enregistrement de diverses fictions telles que Jeff Koons de Rainald Goetz, sous la direction d’Hubert Colas et Biogres de Liliane Giraudon. Il a également joué dans diverses lectures et mises en espace dans le cadre de plusieurs éditions du festival actOral - Marseille : Lettre à la mère de Liliane Giraudon, La Sorcière aux dents vertes de Sonia Chiambretto, Kanaka de Jean-Jacques Viton, La famélique famille de Lola Arias, Gênes 01 de Fausto Paradivino, Guerre de Rainald Goetz, Dramuscules de Thomas Bernhard, On d’Arno Calleja, Au fait de Peter Sotos et Simon d’Hubert Colas.
Il a dirigé en collaboration avec les auteurs des mises en espace-lectures de Nouvelles révélations sur le jeune homme de Joris Lacoste en 2002, de textes d’Arno Calleja en 2003, de La fiancée de Makno de Lilliane Giraudon en 2005, puis de Bascule de Pierre Guéry en 2006. Il a mis en scène avec la collaboration de Pierre Laneyrie Une Petite Randonnée [P.R] de Sonia Chiambretto et mis en espace Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck.

Manuel Vallade

Formé à l’École Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg, Manuel Vallade a travaillé sous la direction de Yann Joël Colin (Violences de Didier-Georges Gabily), Hubert Colas (sans faim puis sans faim & sans faim 2... de Hubert Colas, Hamlet de Shakespeare, Face au Mur de Martin Crimp et Mon Képi blanc de Sonia Chiambretto), Bernard Sobel (Innocents coupables d’Alexandre Ostrovski), Yves Beaunesne (Dommage qu’elle soit une putain de John Ford), Stéphane Braunschweig (Les trois soeurs de Tchekhov), Mathieu Bertholet (Case Study Houses de Mathieu Bertholet) et Éric Masse (MacBeth de Shakespeare).
Il a participé à des lectures dirigées par Hubert Colas (Katarakt de Rainald Goetz, Simon de Hubert Colas), Thierry Raynaud (Bibi de Charles Pennequin), Julie Kretzschmar et Thomas Gonzalez (La cicatrice d’Alain Kamal Martial), Hauke Lanz (Les névroses sexuelles de nos parents), Yan Duyvendak (Please continue, Hamlet) et Stéphane Braunschweig (Six personnages en quête d’auteur).
Au cinéma, il a tourné sous la direction de Jean-Pascal Hattu (Cadeaux), Jean-Baptiste De Laubier (En attendant la neige), Nicolas Engel (Les Voiliers du Luxembourg), Lionel Mougin (Infrarouge), Isabelle Czajka (D’amour et d’eau fraîche), Daniel Sicard (Drift away), Sébastien Betbeder (La vie lointaine, Yoshido, Les nuits avec Theodore), Christelle L’Heureux (La maladie blanche), David Maye (Angela), Pascale Ferran (Bird people), Damien Gault (Footing) et Nicolas Phillibert (La Maison de la radio).
Dans le domaine de la danse, il a travaillé sous la direction des chorégraphes Vincent Dupont (Incantus, Plongée) et Olivia Granville (Le Cabaret Discrépant, 5 ryoanji).
Pour la radio, il a travaillé sous la direction de Jean-François Peyret (Le vol au dessus de l’océan sous les yeux de Pascal Benjamin d’après Bertolt Brecht) et d’Enzo Cormann et Jacques Taroni (Les derniers jours de l’humanité de Karl Kraus).

Diphtong Cie - Hubert Colas - 3, impasse Montévidéo 13006 Marseille - Tél : 04 91 04 68 41 - info@diphtong.comcrédits